vendredi 26 octobre 2018

Le jour où je suis zen

Je me rappelle encore, c'était au mois de décembre de l'année dernière, j'étais dans le bureau de la psychologue pour notre demande d'agrément en vu d'une adoption ... Cette dernière m'avait demandé comment je me sentirai si je venais à être enceinte. Sans aucune hésitation, à ce moment là, je lui avais alors répondu que je serai angoissée en permanence et que ça serait très difficile à vivre pour moi. 
En effet, quelques mois plus tôt, c'était également dans le bureau de la psychologue, mais de PMA cette fois, que je déposais pour la première fois que pour moi, grossesse rimait avec angoisses et même angoisses de mort, par rapport à mon parcours vis à vis de la grossesse ... Les paroles de cette psy m'avaient beaucoup fait avancer et déculpabiliser également. 
Aujourd'hui, à 27 semaines de grossesse, je dois pourtant reconnaître que je suis zen. 
Bien sûr, il y a eu un premier trimestre en dents de scie, avec de l'appréhension au moins jusqu'à l'écho des 8 SA ... J'avais tellement peur de revivre ce qu'on avait vécu un an plus tôt, apprendre que tout était déjà fini. J'avais même appelé mon gynéco de PMA, complètement désorientée face à cette grossesse surprise et non issue d'une FIV ... Pouvait-il malgré tout me faire cette première écho ??? Il a permis une transition, nous lui avons alors dit aurevoir et peut être à dans quelques années ... N'oublions pas qu'il nous reste un petit embryon congelé ... ou pas. 



C'est à ce moment là que je suis réellement entrée dans la grossesse, avec les symptômes à la fois si pesants et rassurants. Vomir était épuisant mais me confirmait chaque jour un peu plus la présence de ce petit être qui grandissait encore trop discrètement en moi. Et je pense que j'ai totalement lâché prise à l'écho officielle du premier trimestre. Et je savais au fond de moi, que ce bébé miracle, l'Elu comme on aime le surnommer, était forcément le bébé le plus fort du monde pour avoir réussi à se nicher tout seul au creux de mon utérus. Il est, nous sommes, invincibles. Et depuis que je le sens bouger, j'ai l'impression de ne plus avoir de craintes. Du moins, pas d'angoisses ou de craintes démesurées, irrationnelles. 
Je suis sereine. Je sens que les choses vont bien se passer, naturellement, comme une évidence. Je fais confiance à cet enfant et surtout, je me fais confiance. Je me sens déjà mère, au plus profond de mon être. Je ne panique pas au moindre symptôme ou petit signe inconnu. Je profite de cette grossesse qui évolue. Je prends les choses avec calme et philosophie. 
Ce climat de confiance vient aussi du fait que je me suis entourée de trois bonnes fées. Mes trois sage-femmes, dont je reparlerai ici plus en détail car je vais accoucher en maison de naissance. 

J'avais besoin pour cette grossesse, de sortir de l'aspect médical, après 3 ans de PMA ... J'aime cette ambiance femme/sage-femme. J'ai l'impression de partager cette grossesse avec des amies, des sœurs, des mères ... Elles sont à notre écoute, bienveillantes et rassurantes. 
Grâce à ma sérénité, j'ai pu continuer à vivre presque comme avant ... Nous avons pu voyager à New York, au Québec, continuer à voir nos amis, à prévoir des sorties, des petits week-end. Je suis donc zen et épanouie et j'aime à penser que toutes ces bonnes ondes de zénitude influenceront sur le comportement et le caractère de l'Elu ... qu'il soit aussi zen que sa maman actuellement ! 

 

9 commentaires:

  1. Je suis vraiment contente pour vous. Et je regrette que mes commentaires ne paraissent pas mais tant pis. Et merci d'être passée sur mon blog.

    RépondreSupprimer
  2. Ah, voilà pourquoi tu es de retour! Quelle bonne nouvelle!

    RépondreSupprimer
  3. Je vous le souhaite, ce bébé zen !
    Bon WEnd !

    RépondreSupprimer
  4. Tes photos m'inspirent, je suis si bien depuis que je pratique le yoga et la méditation.
    Je te sens vraiment sereine et te félicite d'avoir choisi cette option pour faire naître ton bébé.Ce sera formidable et tellement respectueux de toi et ton Elu.
    Profite de chaque instant surtout!! Je te fais de gros bisous.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis si heureuse de te savoir sereibe et épanouie. Ce n'est pas un secret que ma grossesse a été très compliquée au niveau émotionnel. Profite. Tu seras une maman au top.

    RépondreSupprimer
  6. Pour te lire depuis quelques années maintenant, je suis profondément heureuse pour toi!

    RépondreSupprimer
  7. Le bébé ressent les émotions de sa maman pendant la grossesse et je suis sûre qu'il transmet un peu les siennes. Si tu n'as pas peur c'est peut être parce que l'élu va bien et qu'il n'y a aucune raison d'avoir peur.

    RépondreSupprimer
  8. Un magnifique post !
    Continue à prendre soin de toi
    Des bécots

    RépondreSupprimer
  9. Rebecca Greenberg28 octobre 2018 à 22:19

    Je lis tes témoignages ( et ceux de Charmante Compagnie) avec beaucoup de bonheur... Sûr qu il sera zen, ce bébé !! 🤩😍

    RépondreSupprimer

Un petit mot, un merci !