lundi 5 février 2018

Le jour où on a lu nos rapports en vue de notre demande d'agrément #7

A ce jour, je crois que c’est l’un des moments les plus forts de notre parcours. Après avoir passé les différents entretiens psychosociologiques, nous avons donc attendu plus ou moins sereinement les rapports des deux professionnelles que nous avions rencontré. 
J’ai été agréablement surprise par la rapidité de l’envoi de ces rapports. Elles n’ont pas attendu pour les écrire et donc nous les faire lire. 
Nous avons un droit de regard et de modification sur ces rapports, mais uniquement pour des modifications de données erronées : exemple, une mauvaise date de naissance, une erreur dans le montant de nos salaires … Pour le fond, à savoir l’analyse, nous sommes invités, si nous sommes en désaccord avec la professionnelle, à reprendre RDV avec elle pour en discuter ensemble, mais elle n’est pas obligée de changer son rapport. Nous avons aussi droit de refuser de passer en commission après lecture de nos rapports et de demander de nouvelles investigations avec d’autres professionnels. Enfin, nous pouvons aussi écrire un courrier en plus, destiné aux membres de la commission, ou/et demander à être présents à cette fameuse commission.




Tout début janvier, à peine plus de 3 semaines après avoir vu pour la dernière fois la psychologue, nous avons reçu un courrier nous informant que nos rapports étaient prêts et que nous pouvions aller les lire. Etant loin de l’institution, nous avons demandé à les avoir par mail et en quelques minutes, je tenais nos fameux rapports dans les mains. Mais comme j’étais au travail et que je voulais partager cela avec mon mari, je me suis contentée de juste aller lire les 2 conclusions, histoire de m’assurer que les rapports étaient favorables et rassurer mon mari.
Le soir, après avoir eu l’un comme l’autre une journée très chargée, nous nous sommes posés et avons découvert le contenu des rapports : 6 pages pour l’assistante sociale, 2 pages pour la psychologue.
Les premières pages du rapport sociales sont très formelles et reprennent des éléments objectifs : nos salaires, nos charges, nos états civils, métiers, adresse etc. Ensuite, l’assistante sociale a repris avec exactitude le déroulé de nos entretiens, citant certaines fois nos paroles les plus fortes et significatives. En lisant ces quelques pages, j’ai immédiatement revécu nos entretiens avec elle. C’est une sensation très étrange mais très agréable que de lire un écrit sur soi, et de voir que notre parole, nos pensées … ont été si bien comprises et retranscrites. La conclusion ne fait aucun doute quant à l’avis favorable de l’assistante sociale. Le profil de notre futur bébé y est parfaitement décrit.
La lecture du rapport, plus synthétique mais tout aussi réaliste et empli d’émotion, de la psychologue continue à nous faire ressentir une vague immense d’émotions très fortes. La psychologue a très bien cerné nos personnalités, notre projet, notre désir. Les mots sont justes et bien pensés. La conclusion, elle aussi favorable, nous décroche un énorme sourire et un soulagement immense …



C’est toute fébrile que j’envoie par mail au service de PMI l’accord de passer en commission. Nous ne sommes pas informés de la date, juste qu’il y a une commission par mois. Nous espérons très fort être dans celle de janvier même si ça nous semble un peu juste niveau timing. Une nouvelle attente pour nous, à nouveau sans date de fin, et nous mettant à nouveau dans l’ambiance de l’incertitude de l’adoption 

jeudi 1 février 2018

Le jour où nous avons eu l'entretien individuel avec la psy pour l'adoption #6

Il y a une dizaine de jours, j'évoquais avec vous notre premier entretien avec la psychologue. Aujourd'hui, il est temps de parler de ce dernier RDV qui a eu lieu début décembre. J'étais à la fois impatiente et inquiète. Pour nous, il s'agissait du dernier examen où nous allions être acteurs ... Alors, on voulait tout donner. 



Ce jour là, Charmante Compagnie m'a récupéré au boulot et nous avons mangé un bout ensemble avant de prendre la route pour le service PMI de notre département. Nous avons convenu que mon mari passerait en premier. Je peux vous garantir que j'ai passé l'heure la plus longue de toute ma vie, à attendre et à imaginer ce qu'il se passait dans le bureau à côté ... C'est horrible d'avoir cette sensation de ne pas pouvoir agir ... Je faisais confiance à mon mari, bien entendu ... mais j'avais tellement envie d'entendre ce qu'il allait dire sur lui, sur nous, sur cet enfant qui un jour, peut-être, arrivera au sein de notre foyer. Alors, pour ne pas stresser, je me suis plongée dans la lecture des nombreux livres et magazines sur l'adoption mis à notre disposition et une heure plus tard, Charmante Compagnie est revenu vers moi, tout sourire. 
Nous avons eu juste 5 minutes ensemble, histoire de faire un point ... je voulais surtout savoir s'il avait abordé certains sujets, pour pouvoir les aborder si ça n'avait pas été le cas. Quand je suis rentrée dans le bureau de la psy, j'étais un peu fébrile. Je ne savais pas par où commencer ... Heureusement, la psy a pris la parole et nous avons pu immédiatement démarrer sur le sujet que je voulais aborder, à savoir la santé de l'enfant. C'est un peu comme lors du dernier examen pré-natale, quand on s'assure que tout va bien ... Et bien là, on a posé nos limites, on a pu les redéfinir et montrer à la psychologue que nous étions prêts à assumer les particularités auxquelles nous sommes ouverts. Et puis, tout s'est enchaîné. Parfaitement. 
Cette fois, la psychologue était plus loquasse, dans l'échange et je me suis sentie à l'aise. J'ai énormément parlé, de façon fluide. Je me suis aperçue que ça sortait de mon ventre, littéralement. Ainsi, j'ai laissé sortir de mon ventre si vide d'enfant, tout ce que j'avais à dire sur ce désir d'enfant et sur notre projet d'adoption. J'ai pu parler de tant de choses en si peu de temps ... j'étais moi même surprise. 
L'adoption, ça remue les tripes et le coeur. On est dans la prise de recul. Dans l'introspection. On verbalise énormément notre future parentalité. On doit se découvrir aux autres mais surtout à soi-même. J'ai été surprise de certaines choses que j'ai pu aborder de façon aussi sereine avec la psychologue. J'ai apprécié ses interventions, toujours justes, me confortant alors dans l'idée qu'elle comprenait ce que je disais, ce que je pensais, ce que je vivais ! 
Pendant 1h30, j'ai été dans une bulle. La bulle que je souhaite créer avec mon mari et ce petit bébé, dit bébé pupille. J'ai pu m'exprimer librement et sincèrement. Et quand la psychologue a mis fin à l'entretien, je me suis dit : "oh non, pas déjà" ... Ce face à face a été si serein et bénéfique dans notre parcours, dans notre cheminement. 

A la fin de l'entretien, j'ai posé quelques questions pratiques ... et j'ai alors réalisé que nous allions passer en commission environ 7 mois à peine après le début de notre demande ... Au lieu des 9 mois annoncés ... C'est peut-être un détail, mais pour moi, c'est un soulagement. Car une fois que nous aurons, je l'espère, obtenu notre agrément, ce sera une autre étape. Un pas de plus qui nous rapprochera de notre futur bébé. 
La psychologue m'a laissé, en me disant avoir énormément apprécié nos échanges. J'ai souris et je suis repartie sereine, avec un sourire qui n'a pas quitté mes lèvres ... Mon mari était un peu plus anxieux, préférant attendre la lecture de nos rapports ... 




Nous avons donc terminé 2017 avec l'espoir de lire très rapidement nos rapports, en priant pour que ces derniers soient positifs et reflètent notre projet ... Cette perspective a rendu ce Noël un peu moins dur que les derniers Noël passés ... Même si c'était encore un Noël sans enfant, même si ce Noël nous a rappelé que j'aurai du accoucher ce jour-là si je n'avais pas perdu notre petit Findus ... Même si c'était un Noël sans magie ... c'était un Noël plein d'espoir ... 


lundi 29 janvier 2018

Le jour où j'ai changé de travail

J'en ai déjà parlé ici ... En août, j'ai osé ... en août, j'ai fait une demande de mutation dans un hôpital à 20 minutes de chez moi ... L'entretien s'est très bien passé et très rapidement, j'ai eu la confirmation de mon intégration dans ce nouvel hôpital pour le 15 novembre. 
Exit les 150km quotidiens que je parcourais pour aller au travail et rentrer à la maison. Rien que cette idée me réjouissait. 



J'avais un peu d'appréhension à l'idée de quitter mes deux services que j'appréciais énormément : l'hématologie adulte et la néonatalogie ... mais je dois reconnaître que je ne regrette absolument pas ce changement ! 
Depuis le 15 novembre, je suis assistante sociale dans une permanence d'accès aux soins et à la santé. C'est un service très particulier au sein de l'hôpital. Issu de la loi de 1998, dite loi de lutte contre les exclusions et la précarité ... les PASS permettent aux personnes qui sont dans une situation précaires et donc sans couverture sociale totale ou partielle, de bénéficier de soins. 
Mon rôle d'assistante sociale est très important puisque je coordonne tout au niveau de cette permanence, pour permettre que tout roule comme sur des roulettes ! Ma mission principale consiste à l'accès aux droits. Au détour d'une évaluation sociale globale, j'accompagne les personnes (des personnes seules, des femmes, des hommes, des enfants, des femmes enceintes, des mineurs isolés ...) jusqu'à ce qu'ils puissent accéder au droit commun. Ainsi, je suis chargée de l'ouverture des droits Sécu, je travaille en lien avec les différents partenaires sociaux pour faire face à des problématiques de grande précarité : accès au logement, protection de l'enfance, démarches sociales diverses, etc. 
Il n'y a pas à dire, ce poste me correspond parfaitement et je suis pleinement épanouie. Je rencontre des personnes toutes très différentes les unes les autres. Des touchantes, des agaçantes, des battantes, des larmoyantes, des rigolotes, des cas psychiatriques, des pénibles, des motivées, des paumées ... Bref, un panel de portraits variés ! 
Et, petite cerise sur le gâteau, je suis aussi en renfort sur le pôle femme-mère-enfant, à savoir maternité, néonat, pédiatrie et pédopsychiatrie ! De quoi garder un pied dans ce que je connaissais déjà très bien ... et que j'adore. 
Je suis super à l'aise au sein d'une nouvelle équipe sociale, plus petite mais tout aussi sympathique, si ce n'est plus ! J'ai l'impression d'être sur ce poste depuis longtemps ... je suis comme un poisson dans l'eau ! 

jeudi 25 janvier 2018

Le jour où je te raconte mon mois de décembre

Mieux vaut tard que jamais ... Retour sur mon dernier mois de 2017 en mots et en images ! 

1er décembre, j'attaque les courses de Noël puis assiste au tournois de volley du Téléthon de mon mari ! 
Ma mère m'annonce la vente de la maison familial de mes grands-parents. 

On récupère mes beaux-parents à l'aéroport, de retour du Portugal, les veinards ! 
Charmante Compagnie est d'astreinte pour le premier weekend de décembre. 
Je mets en place le sapin de Noël et range les placards de la salle à manger. 



Jean D'Ormesson s'éteint. 




Johnny Hallyday est mort. On récupère nos nouvelles lunettes, je revis ! 




On a notre dernier rdv avec la psychologue pour l'adoption, ça se passe très bien.


 
Jean déménage l'appartement de sa grand-mère décédée il y a 15 jours. 
Je vais chez l'ostéopathe et il travaille sur ma fertilité. 
Mes beaux-parents passent la soirée à la maison, super moment. 
On se fait un resto et on va voir Star Wars VIII. 
Je passe une journée avec une de mes meilleures amies, on se fait notre Noël avant l'heure, je suis gâtée. Le soir, son homme nous rejoint et on mange tous les 4 à la maison. 




On déjeune le dimanche midi chez nos amis, on se sent si bien avec eux ! 
Il neige, c'est beau mais je mets une heure pour aller bosser ! 
Je scrappe pour mes 30 ans et je fais les paquets de Noël



Je regarde le live du dernier concert de la tournée de Julien Doré, et je revis le concert auquel j'ai assisté en avril dernier ! 



Je fais les derniers achats de Noël. 
Le 22, on est en vacances, on part pour la région parisienne. On arrive à 23h et sur l'autoroute je mange une délicieuse tarte aux myrtilles. 



Le 23, premier Noël en famille, avec mon oncle, ma tante, mes cousins et leurs familles. J'adore et ça me replonge dans mes souvenirs d'enfance ! On est déjà bien gâtés. 




Le 24, c'est le Réveillon. On le fête avec la famille de mon beau-père, on fait le jeu de Noël, 93 cadeaux à gagner ... on en gagne pas mal, on est ravis ! On rigole et on mange super bien! 





Le 25, on ouvre les cadeaux en petit comité chez ma mère, on est tous très gâtés ! Le soir, on parle de notre voyage au Québec que l'on fera avec ma mère et mon beau-père en octobre 2018. 





On rentre le 26, 6h de route au lieu de 4h30 ... pffffiou, trop long



Je suis en vacances, dès 10 h, j'achète deux places pour Julien Doré ... RDV le 20 avril mon chouchou ! 




Je prépare la maison pour le 31, on fait la fête chez nous ! 
J'envoie notre cotisation à EFA 38, dans le cadre de notre demande d'adoption. Et je m'occupe des derniers cadeaux de Noël. 
Le 30, on fête Noël avec la famille de mon mari. On est à nouveau hyper gâtés ! 





Le 31, réveillon à la maison avec nos chers amis ... comme une famille pour nous. On s'éclate et on finit l'année dans la joie et la bonne humeur ! 




mardi 23 janvier 2018

Le jour où on a ouvert notre pot à gratitude 2017

Depuis deux ans, nous avons désormais pour tradition d'ouvrir notre pot à gratitude de l'année écoulée, le 1er janvier. Nous attendons de nous retrouver à deux, après une fin d'année bien fêtée entre amis, et nous redécouvrons tous nos bonheurs de l'année 2017. 
Cette année aura été riche en émotions. En vrac, nous y avons trouvé ... 



Notre voyage à Europa Park pour nos 3 ans de mariage
La visite de Mini World à Lyon avec mon filleul
Notre voyage à Minorque en Juin 
Mes résultats de prise de sang après ma FIV #2 et TEC #1
Une lettre de remerciement de mon cousin et sa femme pour le baptême de leur fille - et leurs pensées pour nous suite à ma fausse couche
Notre journée au PAL avec nos amis et mon filleul
Nos billets pour le concert symphonique Distant Worlds
Le courrier nous annonçant la ponction de 14 ovocytes le 13 janvier pour ma FIV#2
L'enveloppe du cadeau de Noël de ma maman et mon beau-père
Le programme du spectacle Rock the Ballet
Notre journée à Walibi entre amis
Le discours que j'ai écrit et lu à l'enterrement de ma grand-mère ... un moment très fort en émotion et rempli d'amour en famille, malgré la tristesse
Notre journée à la Vallée Bleue avec une amie et ses enfants
Un bracelet fluorescent souvenir des 60 ans de mon beau-père
Le menu du repas d'anniversaire des 80 ans de mon grand-père
Un dessin d'enfant
Les marques-places de notre Pré-Noël du 23 décembre en famille
L'accusé de réception de notre envoi de dossier de demande d'agrément en vue d'une adoption
Le billet de Rock The Ballet
Les marques-places des 60 ans de mon beau-père
Le ticket de parking du Lac de Chalain de cet été
Un Astro Verseau perdant mais symbolique
Mon badge de blogueuse pour le salon Baby
Des tickets de cinéma : Fast and Furious 8
Notre PASS 5 jours à Andilly (Médiévales)
Notre chambre d'hôte à Europa Park
Ma dernière fiche de suivi PMA avant le TEC#1
Des tickets de cinéma : Justice League
Un Banco perdant, gagné au jeu de Noël
Le bracelet d'Andilly
Le reçu "Bon pour voter" des primaires citoyennes
Deux tests de grossesse positifs 
Un sachet de dragées de baptême brodé au nom de ma petite cousine
Le billet de Julien Doré
Un ballon en plastique à gonfler 
Mon bracelet d'hospitalisation pour ma FIV#2
Des tickets de cinéma : Star Wars VIII
L'étiquette de mon premier shampooing solide acheté
Un ticket de métro/tram/bus lyonnais pour visiter Lyon avec mon filleul

Cette année, pour 2018, c'est ma mère qui nous a offert notre pot à gratitude. J'espère le remplir d'aussi jolis moments que ceux vécus en 2017. Et même si 2017 a été marquée par deux fausses couches et la mort de nos deux grands-mère ... nous gardons espoir en ce que nous réserve de beau cette nouvelle année ... l'année de mes 30 ans ! 


dimanche 21 janvier 2018

Le jour où on a rencontré la psychologue pour notre demande d'agrément en vue d'une adoption #5

Je continue aujourd'hui le récit de notre parcours d'adoption. Je t'avais laissé sur le dernier RDV avec l'assistante sociale qui a eu lieu à notre domicile. L'étape suivante a donc consisté à notre premier RDV, en couple, avec la psychologue. 
Nous avions déjà abordé de nombreux sujets avec l'assistante sociale, que ce soit nos histoires personnelles, notre vie de couple et notre projet d'adoption. Nous étions donc déjà bien préparés pour cet entretien psychologique. 

J'ai été soulagée de pouvoir faire cet entretien avant mon nouveau travail. Ainsi, j'ai pu écouler mes jours de congés que j'avais encore à prendre sur mon ancien poste. 
Nous avons profité du voyage, environ 1h15 de route, pour continuer à parler de notre projet, nos réflexions, nos limites, etc. C'est donc confiants que nous sommes entrés dans le bureau de la psychologue - la même que celle rencontrée lors de la réunion d'information. 
Cet entretien est totalement différent de celui que l'on a eu avec l'assistante sociale. La psychologue n'avait aucune trame à suivre et il a donc été un peu difficile au début de suivre un fil conducteur. J'avais très peur d'oublier des choses, de notre histoire, de nos ressentis, etc. Mais finalement, en un peu plus d'une heure d'entretien, on a pu dire beaucoup de choses. Si la psychologue est toutefois beaucoup moins transparente que l'assistante sociale, elle a fini l'entretien en nous disant que nous avions déjà énormément pensé à notre projet et pris du recul. On a fixé les prochains RDV, en individuel cette fois, pour 3 semaines plus tard. J'étais heureuse de voir que la procédure allait aussi vite. Mais je suis restée frustrée : la psychologue était peu dans l'échange, et difficile de savoir ce qu'elle pensait réellement de notre projet. Sans avoir pour autant l'impression de passer devant un jury, on est ressorti de cet entretien avec un peu de stress. 



Au cours de cet entretien, nous avons pu revenir sur ma dernière fausse couche, sur la façon dont nous avons essayé de gérer notre tristesse et rebondir. Nous avons évoqué ce futur bébé que nous souhaitons accueillir. Ses histoires possibles, ses besoins particuliers, nos craintes, nos valeurs éducatives. Même si nous savions que de nombreuses paroles n'étaient que des hypothèses, cela m'a rendue heureuse, car nous étions encore un peu plus dans le concret. C'était encore une étape de plus qui nous rapproche de cet enfant que nous espérons tant. 
Comme à chaque fois après un tel RDV, sur la route du retour, nous avons débriefés et appelés nos parents respectifs pour leur donner des nouvelles. Encore une fois, j'ai pu comparer cela à une échographie, à un RDV de grossesse qui nous prépare à chaque fois un peu plus à devenir parents. Comme à chaque fois, j'ai été touchée par les amis qui ont pris de nos nouvelles après ce RDV si important ... et un peu déçue face au silence d'autres. 

Les trois semaines qui ont suivies sont passées à une vitesse éclair ... en même temps ... pas difficile ... j'ai changé de travail pendant ces 3 semaines. Ainsi, pas le temps de stresser avant le deuxième et normalement dernier RDV avec la psychologue. 


jeudi 11 janvier 2018

Le jour où je liste les projets 2018

L’année a commencé depuis quelques jours déjà et cette année 2018 s’annonce prometteuse en matière de projets. J’espère surtout qu’ils aboutiront tous, en tout cas, je vais tout faire pour. 
 
 # Une nouvelle cuisine. Après 3 ans passés dans notre maison, la cuisine, bien que toujours utilisable, commence à me sortir par les yeux. Il y a 2 ans, j’avais déjà repeint toutes les façades en gris, pour plus de modernité, mais je constate désormais qu’elle n’est surtout pas fonctionnelle et pratique. Résultat, on se lance dans l’achat et la pose d’une cuisine neuve. Nous allons donc très prochainement courir les cuisinistes pour trouver notre future cuisine et chercher un artisan pour nous mettre les murs et le plafond de la cuisine en bon état pour la pose. 
 
 
 
 # Un garage en bois. C’était le point manquant pour notre maison coup de cœur : l’absence de garage. Et il faut avouer que ça manque vraiment. Mon mari aimerait avoir un endroit à lui pour entreposer du matériel de bricolage et bricoler, fabriquer des petites choses en bois etc. Et nous avons besoin de stockage, notre abri de jardin n’étant plus assez grand pour tout contenir notre matériel d’extérieur. Ainsi, ce printemps normalement, nous devrions faire couler une dalle et poser dessus un garage de 15m² en bois. A nous le jeu de construction ! 


 
 
# Fêter mes 30 ans. J’ai craqué et organisé moi-même cette fête pour mes 30 ans. La fête surprise, on dira que ce sera pour les 40 … Non, sérieusement, j’avais besoin de me lancer dans l’organisation de mes 30 ans que j’imagine presque comme mon second mariage tant par le nombre de convives que par les animations prévues ! Bien entendu, je gère entièrement la déco Home Made, le repas sera aussi fait par moi – et quelques bonnes volontés. La fête aura lieu le 1er avril, midi et soir, et je suis très enthousiaste ! J’ai commencé à envoyer les premières invitations. 
 
 
 
 # Un voyage au Canada. Au Québec plus exactement. Nous partons 15 jours voir mon frère, à Montréal, mais aussi vadrouiller. Je suis en train de planifier notre itinéraire. Nous allons faire le Québec et monter un peu au nord-est du pays pour tenter, pourquoi pas, d’apercevoir quelques baleines. Nous partons avec ma mère et mon beau-père. Ce sera très certainement un de nos plus beaux voyages. Si vous avez des bons plans, on prend ! 
 
 
 
 # Obtenir notre agrément en vue d’une adoption. C’est en très bon chemin étant donné que nous avons fini les investigations sociales et psychologiques, que l’ASS et la psychologue ont terminé leurs rapports, tous deux très positifs et favorables. Nous devrions passer prochainement en commission en vue de l’obtention de cet agrément. Une fois cet agrément en poche, il ne nous restera plus qu’à attendre le coup de fil magique … 1, 2, 3 ou 4 ans … Peut-être plus. Je vais également me pencher sur l’envoi de notre dossier dans tous les départements de France, pour élargir nos « chances », et cherche une ou deux OAA agréées par notre département et permettant l’adoption d’enfant correspondant à notre notice.
 
 
 
 Voici donc nos 5 « chantiers » de 2018. Bien entendu, à cela, je peux rajouter tout un tas de petits projets, tels que partir en weekend en amoureux, en weekend moto, terminer l’aménagement du jardin, passer de chouettes moments avec nos amis, nos familles, skier, scrapper, bloguer, lire, tricoter. De quoi bien occuper mon temps face à cette attente insoutenable d’enfant. 
 
 Et toi, quels sont tes projets de 2018 ?