jeudi 15 juin 2017

Le jour où on a cheminé vers l'adoption #1




Comme je l’annonçais ici il y a quelques semaines, nous avons franchi le pas avec l’adoption. Tout comme j’ai beaucoup écrit sur la PMA, que ce soit des ressentis personnels ou des conseils, je procéderai de la même façon avec l’adoption, mais en essayant de structurer un peu plus mes articles, afin qu’il y ait à la fois du vécu personnel, mais aussi et toujours un petit peu de conseils, que ce soit en tant que future mère adoptive (du moins, je l’espère), qu’en tant qu’assistante sociale qui s’y connait bien quand même en matière d’adoption !
Je démarre donc cette série aujourd’hui avec la 1ère étape : la réunion d’information.
Pour toute personne qui souhaite adopter, la procédure est la même. Il faut envoyer une lettre simple, au président du Conseil Départemental, afin de lui faire part de notre volonté de demander un agrément en vue d’une adoption. Pas besoin de rentrer dans les détails, tout ceci se fera par la suite. C'est la première démarche à effectuer. Suite à ce courrier, nous recevons une invitation à participer à une réunion d’information – la plupart du temps collective – sur l’adoption : législation, adoption en France, adoption à l’internationale, investigations psy et sociales … cette réunion dure environ 2 heures et a pour but d’informer, d’orienter et de répondre à nos premières interrogations. 

Nous avons eu de la chance avec Charmante Compagnie, nous avons eu une date très rapide de proposée. Nous avons donc posé une journée pour nous rendre au siège social du service des adoptions. C’est un des aspects négatifs dans cette procédure, c’est qu’il n’y a souvent qu’un seul service pour tout un département, et si vous habitez, comme nous, un grand département, vous pouvez très vite vous retrouver à faire plusieurs centaines de kilomètres.
Lors de cette réunion, étaient présentes la secrétaire du service, la psychologue, l’assistante sociale et la chef de service. C’est drôle, mais j’ai tout de suite deviné qui est qui avant que chacune se présentent. Elles avaient bien la tête de l’emploi comme on dit ! Au niveau des participants, je dirai que nous étions environ 40 participants, à la louche. Ce qui nous a frappés, par rapport à la PMA, c’est que dès cette première réunion, nous avons ressenti une sorte de pression. En effet, nous sommes désormais appelés des « candidats » à l’adoption, et je pense que c’est le bon terme. On se serait cru à un concours d’entrée dans une grande école, chacun dévisageant et scrutant l’autre, l’adversaire, comme pour arriver à y voir ses faiblesses et passer devant lui. Et ce sentiment n’a fait que s’accentuer quand ils ont donné les chiffres : actuellement une cinquantaine d’agréments, 150 en cours, 8 bébés pupilles de l’Etat adoptés en 2015, 18 enfants de l’étranger … On a vite fait le calcul … et on a vite compris que oui, nous étions bien des candidats ! Je n’irai pas jusqu’à dire « que le meilleur gagne » mais presque ! 


Cette réunion permet en tout cas de dresser l’état des lieux de l’adoption sur votre département, que ce soit pour l’adoption en interne (en France) ou à l’internationale. On nous donne beaucoup de chiffres, mais on rappelle aussi les grands fondements et principes de l’adoption. J’ai trouvé cela important car en effet, on met tout de suite le cadre légal et on rappelle aussi aux « candidats » qu’il ne s’agit pas de notre droit à nous d’avoir un enfant, mais bien au droit de l’enfant d’avoir une famille et à l’intérêt supérieur de l’enfant. C’est quelque chose que beaucoup de personnes, candidates ou pas à l’adoption, ont tendance à oublier. 


Je sais que nombre de personnes ressortent de cette réunion un peu le moral dans les chaussettes, déprimées par certaines informations (délais, conditions plus strictes etc), choquées par d’autres (choisir l’origine ethnique et les particularités de l’enfant, etc). Pour nous, ce ne fut pas le cas, car nous étions déjà bien informés à ce sujet. De par mon métier, c’est un sujet que je maîtrise plutôt bien et que je partage volontiers avec mon mari. Nous ne sommes donc pas tombés de haut, notamment quand ils nous ont annoncé que le délai d’attente, dans notre département, pour un enfant pupille était de 5 ans, et pour un enfant de l’étranger, supérieur à 5 ans (10 à 12 ans actuellement en Chine).
Cette réunion par contre nous aura permis de rencontrer une des psychologues et une des assistantes sociales qui seront amenées à mener les investigations sociales et psychologiques lors de notre agrément. Cela a rendu aussi les choses un peu plus concrètes. On sait désormais que nous allons devoir poser des journées ou des demies-journées car les entretiens peuvent être longs – et sont toujours à 1h15 de route de chez nous – et on a aussi des idées plus précises des contenus des entretiens avec les professionnels.
A l’issue de cette réunion, nous avons donc pris le dossier qui sera donc la 2ème étape – dont je vous parlerai certainement en juillet – et nous sommes rentrés, la tête pleine d’info mais surtout et malgré tout, d’espoir ! L’espoir, c’est ce qui va, encore une fois, nous accompagner tout au long de cette longue et éprouvante démarche. 



Pour résumer, voici donc quelques conseils pour cette première étape en vue d’une adoption :

-          Si vous adoptez en couple, venez à deux. Il est important que les deux membres du couple entendent la même chose. Cela aidera pour la suite de votre procédure.
-          Listez, avant la réunion, toutes les questions qui vous viennent à l’esprit, principalement celles d’ordre général (ex : combien de délais d’attente, les conditions pour adopter tel ou tel enfant, quels documents pour le dossier, combien de RDV etc) et rayez au fur et à mesure de la réunion, celles qui ont eu une réponse au cours de la présentation. Ensuite, posez les questions qui n’ont pas été abordées dans la présentation, ou demandez à vous faire préciser une réponse à une question que vous n’avez pas très bien compris.
-          Ecoutez bien les questions des autres personnes. Très souvent, vous partagez les mêmes interrogations et les réponses vous intéressent.
-          Préparez-vous un dossier spécial pour votre agrément dans lequel vous rassemblerez tous les papiers concernant votre démarche. Il y a beaucoup de paperasse et ça peut stresser un peu. En ayant tout au même endroit, vous y verrez plus clair.
-          Demandez, s’ils ne le font pas, que l’on vous recommande des ouvrages à lire, pour adultes et/ou pour enfants (notamment si vous avez déjà des enfants dans votre foyer)
-          Demandez également les coordonnées des associations telles que l’EFA de votre département. Si vous souhaitez y adhérez, vous serez alors soutenu dans votre démarche et après l’adoption également.
Cette première réunion d’information est cruciale et marque le début officiel de votre démarche. Le cheminement se poursuit, aussi bien au niveau administratif qu’au niveau psychologique.
 
 

10 commentaires:

  1. Coucou !
    étant adoptée je trouve ton article super intéressant même si je connais déjà pas mal de choses, j'espère que toi et Charmante Compagnie aboutiraient à cette adoption pour cet enfant qui a besoin de vous et pour vous même !
    Je t'embrasse
    Marianne

    RépondreSupprimer
  2. Hello ! Waouh, c'est un super partage que tu proposes aujourd'hui. Ton article est vraiment très intéressant et même si cela ne me concerne pas pour le moment, je trouve ça vraiment bien de partager ton expérience ainsi que tes conseils de professionnel. J'espère pour vous que cette aventure aboutira comme vous le souhaitez. Je suis de tout cœur avec vous en tout cas. Bon courage !

    Bise, à bientôt
    Marine (Deuxaimes)

    RépondreSupprimer
  3. Coucou, Quel chemin il reste et quel courage!! Je vous souhaite plein de réussite dans ce projet et j'espère que la PMA réussira aussi. Plein de bisous à vous deux <3 <3

    RépondreSupprimer
  4. je n'en reviens pas de la longueur et de la délicate procédure!!
    il faut vraiment s'armer de patience
    certainement que des couples abandonnent en cours de route, les pauvres....

    RépondreSupprimer
  5. Je vous souhaite tellement le meilleur, et surtout que vos démarches aboutissent ! D'après tout ce que tu laisses transparaître ici, à travers tes écrits, tu sembles être une femme formidable et méritante. Je t'embrasse !

    RépondreSupprimer
  6. C'est une excellente décision... quel que soit l'avenir! Décider de donner de l'Amour à un être qui en manque est ce qu'il y a de plus noble! Je vous souhaite de réussir et de voir (beaucoup plus rapidement que vous ne le pensez) entrer dans votre vie un ou même plusieurs enfants. GROS GROS BISOUS. <3

    RépondreSupprimer
  7. On comprend mieux pourquoi il est recommander de s'y prendre avant d'avoir atteint une certaine limite d'âge ! Ce qui ne doit pas être évident pour tous les parents. Je pense notamment à ces couples qui sont, comme vous, en PMA. Il ne doit pas être évident d'accepter l'idée que pour aboutir à fonder une famille, la PMA ne suffira pas forcément.

    D'ailleurs, ça se passe comment ? si finalement la PMA aboutit (ce que je vous souhaite de tout coeur, quoi qu'il arrive), est-ce que ce sera un motif d'exclusion de la procédure d'adoption ?

    RépondreSupprimer
  8. tu as répondu à une de mes questions dans ma lettre que j'ai toujours pas envoyé mais écrite....

    RépondreSupprimer
  9. Je viens de créer un compte facebook pour promouvoir mon roman à paraître, et j'ai partagé cet article sur mon mur, parce que je le trouve très beau. <3

    RépondreSupprimer
  10. Mon frère et ma belle-sœur ont démarré des démarches d'adoption avant même la naissance de leurs enfants, ne sachant pas quel avenir la vie leur réserverait. C'est vrai, cela a été long, surtout qu'ils ont déménagé plusieurs fois, et donc changé de département. Finalement, ils ont eu deux enfants biologiques, puis ma nièce, Coréenne. Une fratrie pas comme les autres, mais soudée par beaucoup d'amour.
    Je souhaite qu'au final toutes vos démarches aboutissent et que vous soyez entourés de plein d'enfants qui auront un point commun : celui d'avoir été désirés comme personne d'autre.

    RépondreSupprimer

Un petit mot, un merci !